plus-values boursières

Portrait de chrilola
Posté par chrilola
ven, 22/10/2010 - 22:56

Bonjour,

L'IPP signale que les plus-values boursières ne sont pas imposables à l'IPP dès l'instant où il s'agit d'une gestion en bon père de famille. Qu'en est-il si je "boursicote" régulièrement avec mon patrimoine financier ? Je ne parle pas des dividendes taxés à la base (ou doublement taxés) mais des +values sur achat/ventes ? Y-a-t-il un quelconque risque ? Je ne pense pas, mais je demande confirmation à l'équipe.
Merci d'avance pour la réponse et bon WE à tous

Toutes les réponses

C'est la question piège par excellence !
Si vous boursicotez TOUS les JOURS
Si vous boursicotez pour de grosses sommes régulièrement,
je serais PEUT-ETRE restrictif ... pour dire que ce n'est pas taxable.
 Comme décrit fréquemment, dans ces cas, je VEUX un dossier en mains pour donner un avis ...
La prudence est mère de la porcelaine ...

0 vote actuellement | +1 Répondre

Disons que j'investis mes économies en bourse. Cela représente quelques dizaines de milliers d'euros. Et je ne les laisse pas plusieurs années sur la même valeur boursière. Cependant, je gagne parfois, je perds parfois et j'ai un emploi temps plein (ce n'est donc pas mon activité). En clair, même si je suis attentif à la bourse chaque jour, je n'y fais pas tous les jours des transactions. Par contre, il ne s'agit pas d'un simple montant placé en attendant que cela rapporte X % de +values. Il y a des allers/retours.

Quel moyen de preuve pour le fisc ? Une situation indiciaire ? et sur quelle base, sachant que le principe de base est la taxation des revenus ?
Et quelle taxation, le cas échéant ? en valeurs immobilières comme un dividende ?
Je vous laisse en vrac mes questionnements. Merci de votre réponse et si vous avez un éclaircissement sur le sujet, je vous serais reconnaissant de bien vouloir me le communiquer.
Encore merci

Comme je l'ai laissé entendre, vous ne savez pas vous PREMUNIR !

Petit lapsus : vous parlez de revenus IMmobiliers ...

J'ai tendance à dire que le problème d'une taxation indiciaire découle souvent de l'achat d'une propriété immobilière (ou beaucoup plus rarement d'une Ferrari, d'un UTRILLO, d'un GAUGUIN ...) ....
On montre que l'argent vient de gains en bourse ...
Jusque là, tout va bien ...
Le fisc a TENDANCE à chercher une base taxable puisque vous l'avez obligé à ouvrir un dossier ...
C'est à partir de là que vous devez VOUS prouver l'occasionnel !

Je ne puis que confirmer que la théorie est impossible ... Il faut le dossier en mains ...

0 vote actuellement | +1 Répondre

Bonjour et grand merci. Désolé pour le lapsus (immobilier).

En fait, je n'ai pas à me prémunir spécifiquement, car comme vous le dites les raisons mêmes de se questionner sur mon cas n'existent pas. Pas de gros gains dépensés dans le luxe, pas de niveau de vie élevé, et placement d'argent gagné honnêtement.. Je pense gérer mon patrimoine financier sainement et "économiser" pour l'avenir de mes enfants. Il s'agit simplement (et justement) de m'assurer que je ne fais rien d'illégal. La question m'est aussi posée autour de moi par plusieurs connaissances qui en ont marre de voir leur épargne rémunérée à des taux mini et pensent à investir sur des marchés financiers. Le FOREX fait les yeux doux à certains en faisant miroiter des gains faciles. Par conséquent, ils cherchent où se cachent les impôts derrière ces gains potentiels.
Après avoir un peu tout remué, il semble peu probable que mes placements puissent poser problème.
Encore merci

...