Enfants à charge - Salaire plus élevé exonéré d'impôts en Belgique

Portrait de gba
Posté par gba
ven, 18/02/2011 - 12:02

Bonjour,

Depuis la naissance, les enfants sont à ma charge sur ma déclaration belge. Avec d'autres avantages, je retouche entre 1300 € et 1500 € de précompte chaque année.

Ps: je n'ai que le revenu de mon travail.

Je me suis marié avec leur mère, une fonctionnaire française (exonéré d'impôts en Belgique). Celle-ci paie juste sa contribution communale d'environ 800 €.

Ps: celle-ci a un salaire plus élevé que moi.

Lors de notre premiére déclaration commune, j'ai mis les enfants à ma charge et les postes de réductions (énergie, sécurisation, dons,...) dans mes codes (1XXX).

Dans le décompte reçu, les enfants sont à la charge de ma femme. Les dépenses ne sont ni à 100% chez moi, ni à 50-50 sur nos deux têtes mais réparti in-équitablement en fonction de revenus (environ 1 chez moi pour 1,47 che ma femme).

Ps: en France, la notion d'enfants à charge d'un contribuable n'existe pas, le ménage a deux enfants. Je suis aussi le déclarant en France.

Le résultat, en me mariant, je dois repayer 1200 € en plus de ne pas retoucher les 1300-1500 € habituel (environ 2500 € de différence ???). Ma femme, étant exonéré, ne retouche rien et reçoit juste une légére diminution de sa taxe communale (quelques dizaines d'euros).

Nous nous étions renseigné avant le mariage, nous avions reçu une réponse franche que en Belgique, les personnes sont taxés distinctement: cela ne change donc rien.

Que faire pour faire façe à cela ?

La déclaration a pourtant été remplie avec soin et les montants introduits en 1XXX sont bien repris comme cela dans le récapitulatif de la déclaration en début d'extrait de rôle.

Merci d'avance.

Toutes les réponses

Il est exact que la taxation des époux est séparée. L'avis donné était donc correct.
Par contre, les déductions suivent des règles "désagréables" ...
Pour les enfants, le droit s'impute sur le salaire le plus important.
Etant posé qu'il s'agit d'un revenu exonéré, la déduction est PERDUE.
Les autres déductions sont "réparties".
S'il s'agit d'une diminution de base, l'avantage est aussi perdu.
Etc.

Il n'y a rien à faire
sauf à en faire part à l'EUROPE qui a initié une grande enquête sur les distorsions en matière d'impôt dans le cadre des conventions internationales ... et attendre ....
ou à divorcer ...

0 vote actuellement | +1 Répondre

...