Fonds de Participation = Pègre

Portrait de zartouf
Posté par zartouf
mar, 19/05/2009 - 12:37

Je suis une personne qui vient de perdre 1 an entre le premier rendez-vous avec une structure d'appui (Juin 2008) et le second refus du Fonds de Participation pour un prêt Starters de 25.000€ avec apport propre de 7.000€ pour la création d'un commerce de biens et services en informatique. On m'a tellement demandé de détailler mon projet, qu'avec la hargne, j'ai détaillé en amont mais aussi en aval. Ce que vous allez lire sur le site que j'ai créé va interpeller beaucoup de consciences, du moins je l'espère. Le site recherche des personnes qui se sont vus refuser un prêt via le Fonds de Participation afin de se concerter sur la position judiciaire à avoir à l'encontre du Fonds de Participation et du Fonds Starters. Ne vous laisser plus avoir!

Toutes les réponses

Le fonds de participations comme tout prêteur est libre d'accepter ou refuser de consentir un prêt selon son appréciation de la qualité du projet qui lui est soumis.

J'ai visité votre site et puis vous prédire bien des soucis avec des poursuites judiciaires diverses.

Je n'y vois en effet qu'une accumulations de calomnies, contre sens et contre vérités.

Si votre projet est de la même qualité que vos écrit sur votre site, je comprend parfaitement la position des organismes de financement.

Quand une société comme le Fonds Starters SCRL détient deux numéros d'entreprises dont un qui est fantômatique et qui ne produit aucun bilan financier depuis sa création, on est en droit de se demander qui est contre disant, le Fonds prêteur doit donner l'exemple par une Tenue Exemplaire.

Aller à la Banque Carrefour des Entreprises soupeser les n° d'entreprise 0860.184.419 et 0280.300.504.
Qui à part la pègre, peut se targuer d'accumuler une société possédant deux numéros d'entreprise et qui peut prétendre se faire renflouer de 300.000.000€ d'emprunts obligataires et de garantie d'Etat via la société mère, le Fonds de participations et d'investissement, celle qui est en déboire européen avec l'affaire d'Aide d'Etat sur Fortis et accusée d'avoir aidé l'Etat Belgo-français à s'emparer de 28.000.000.000€ de cette même banque!
Qui a troussé des actionnaires Fortis pendant le fameux week-end d'octobre 2008, même pendant des Guerres Mondiales, personne ne trousse des actionnaires!

Je peux vous certifier mes accusations sur l'honneur, j'ai six mois d'enquête derrière moi, un passage à l'OCRC, un passage à l'OCDEFO, de multiples courriers envoyés aux Ministres de tutelle du Fonds de Participation, du Commissaire du Gouvernement auprès du Fonds de Participation et auprès du Cabinet de la Commissaire Européenne chargée de la Concurrence.
Je ferai tout ce qui est envisageable afin de dissoudre le Fonds Starters judiciairement et attaquer les personnes impliquées devant les hautes juridictions belges et européennes.

NB: Tout ce qui est sur le site mentionné plus haut provient de ma propre personne, je n'ai pas été glané des plouqueries sur la Dernière Heure ou la Gazeet Van Limburg

Et je signale que mon enquête a été diligentée bien avant d'avoir un avis négatif du Fonds de Participation, enquête ethique, vous en conviendrez :-D

Je comprend que vous êtes aigri et aue cela vous fait délirer.

Prenez bien conscience des risques juridiques que vous prenez par vos agissements, même sur le net on ne peut pas dire n'importe quoi.

Le n° 0280300504 n'est pas un n° d'entreprise actif, la meilleure preuve est qu'il n'y a aucune donnée ni à la BCE ni au Moniteur.

F_Bonfond a écrit:
J'ai visité votre site et puis vous prédire bien des soucis avec des poursuites judiciaires diverses.

Je n'y vois en effet qu'une accumulations de calomnies, contre sens et contre vérités. .

et des erreurs (notamment à propos de la loi sur la comptabilité des ASBL

F_Bonfond a écrit:
Je comprend que vous êtes aigri et aue cela vous fait délirer.

Prenez bien conscience des risques juridiques que vous prenez par vos agissements, même sur le net on ne peut pas dire n'importe quoi.

Le n° 0280300504 n'est pas un n° d'entreprise actif, la meilleure preuve est qu'il n'y a aucune donnée ni à la BCE ni au Moniteur.

Je ne suis aucunement aigri, passer un an à attendre que des voleurs qui prenent la place des banques dans notre pays (même si je ne suis que résident étranger en Belgique) est à la limite du vivable, ne vous inquiétez pas sur mes aigreurs d'estomac, une pastille Rennie et c'est passé :lol:

Les risques juridiques se calculent des deux côtés, nous sommes en conflit, le Fonds de participation et moi, mon conseil et moi-même envisageons plusieurs possibilités d'attaques.
La partie adverse, l'Etat en l'occurence, je n'en ai cure de leur envisageabilité.

Le n° 0280300504 n'est pas un n° d'entreprise actif, la meilleure preuve est qu'il n'y a aucune donnée ni à la BCE ni au Moniteur.
Mais c'est bien pour cela que je vous dis que c'est interpellant, elle est créé et vit, personne n'a ordonnée son extinction.

Je veux éteindre ce numéro, ainsi si des comptes étrangers avec des capitaux pourriront dans les paradis fiscaux, tant mieux, le voleur n'aura qu'à rendre des comptes aux mafieux.
Point barre.

@domifo
Erreur comptable sur ASBL, pour qui Credal?
C'est tout à fait vrai
Credal ne vaut pas mieux que le Fonds de Participation,
Les asbl, même des Fonds spéculatifs ou des Fonds de coopérants doit déposer des bilans à la Banque Nationale.

N'oubliez pas les lois anti-terrorisme en vigueur financièrement, l'argent belge des contribuables qui part on ne sait où
mais Credal n'est pas ici le but du poste.

Pour finir, le n° 0280300504 ne s'éteindra jamais à la BCE, c'est un numéro unique, mais pourquoi ne pas l'éteindre à la BNB qui est obligatoire

Le numéro n'existe pas à la BNB.

Le fonds vit sous le numéro correct et agit comme tel.

Ce n'est pas seulement le fond qui est en droit de vous poursuivre mais toutes les personnes qui subissent les plus basses attaques sur votre site.

Domifo parle d'erreurs de votre part non d'erreurs du fonds ou des sociétés liées.

Si vous connaissiez un peu la comptabilité et la finance, vous comprendriez que vous racontez n'importe quoi.

De plus ce site a pour but de créer un espace d'échange et non de polémiques stériles née d'affabulations.

F_Bonfond a écrit:Domifo parle d'erreurs de votre part non d'erreurs du fonds ou des sociétés liées.

je confirme; c'est bien cela que j'ai voulu dire

...