Ecritures de variations de stocks

Portrait de evavae
Posté par evavae
ven, 22/01/2010 - 14:56

Bonjour,
J'ai quelques souci de compréhension avec les régularisations de fin d'années pour les stocks.
Voici l'énoncé.

On nous communique un tableau résumant le résultat de l'inventaire ainsi que l'extrait du bilan avant inventaire au 31/12/N concernant les stocks

Stock a l'inventaire au 31/12/N
Stock Quantité PU
Matière Premieres 11 581 12,20
Matières consommable 954 35,20
Produits en cours 670 561,00
Produits finis 92 3 125,00

Extrait du bilan avant inventaire au 31/12/N
Comptes Montant brut Dépréciation Montants nets
311 Matieres premieres 195 870 22 600 173 270
322 Matières consommable 36 541 1 200 35 341
331 Produits en cours 336 870 12 000 324 870
355 Produits finis 235 010 0 235 010

On nous précise :
- les stocks de matières premieres sont à déprécier à hauteur de 10% de leur valeur d'inventaire
- les stocks de matières consommables et de produits en cours ne sont plus à dépréciés
- les stocks de produits finis comprennent une cuve dont le cout de production est de 4200 € HT (TVA 19,6%) et qui a déja perdu 30% de sa valeur.

On doit

a) présentez les écritures de variations de stocks au 31/12/n
b) présenter l'extrait de la balance de l'entreprise au 31/12/N apres inventaire faisant apparaitre l'ensemble des comptes se rapportant aux stocks (y compris les comptes de variations)

Je vous joint en piece joint ma résolution de la question a mais je ne sais pas si c'est bon et complet. Si ce n'est pas le cas pouvez vous m'aidez pour cette question. De même je ne comprend pas trop ce quu'il demande dans la question b.

Merci pour votre aide

Toutes les réponses

Excusez moi, j'ai voulu mettre en forme sous forme de tableau et ca n'a pas reussi.
Voilà pour les chiffres :
Stock a l'inventaire au 31/12/N

.Matières premières :
-quantité=11581
-P.U=12,20

.Matière consommable :
-quantité=954
-P.U=35,20

.Produits en cours :
-quantité=670
P.U=561,00

.Produits finis :
-quantité=92
-P.U=3125,00

Extrait du bilan avant inventaire au 31/12/N

Compte 311 matières premières:
-Montant brut=195 870
-Dépréciation=22 600
-Montants nets= 173 270

Compte 322 matière consommable:
-Montant brut=36 541
-Dépréciation=1 200
-Montants nets=35 341

Compte 331 produits en cours:
-Montants bruts=336 870
-Dépréciation=12 000
-Montants nets=324 870

Compte 355 produits finis:
-Montants bruts=235 010
-Dépréciation=0
-Montants nets=235 010

Première réponse SANS contrôle des montants

Revoyez et justifiez vos écritures de 'Produits en cours' et de 'Produits finis'. 

0 vote actuellement | +1 Répondre

Première écriture d'extourne

Pouvez-vous expliquer pourquoi vous prenez deux montants bruts et deux montants nets du stock initial ?

Remarque générale sur votre tableau 'excell'

La loi stipule que les euros s'écrivent sous la forme "123.456,00" en utilisant le point des milliers (Nous ne sommes absolument pas dans une comptabilité anglo-saxonne !) et deux décimales après la virgule !

0 vote actuellement | +1 Répondre

Stock final

L'exercice stipule que les matières premières son dévalorisées !

L'exercice dit qu'il y a une cuve ...

0 vote actuellement | +1 Répondre

Je vais essayer de vos aider de ce que je peux en ce qui concerne la question (b), en effet j'espère que l'explication suivante vous sera utile.

evavae a écrit: Bonjour,
 De même je ne comprend pas trop ce quu'il demande dans la question b.

Pendant l'exercice comptable on enregistre au jour le jour toutes les sécritures comptables et on dresse alors une balance provisoire. Cette balance est dite provisoire car les opérations de fin d’exercice n’y ont pas encore été enregistrées. Elle sert à contrôler la comptabilité de l’entreprise avant de les enregistrer.

Après l’établissement de la balance provisoire, on procède à l’inventaire : il relève, en quantité et en valeur, tous les éléments du patrimoine et du résultat de l’exercice écoulé.

Viennent, ensuite, les écritures de fin d’exercice qui ont pour objectif de faire en sorte que la omptabilité reflète la réalité et donc de réaliser l’objectif comptable de l’«image fidèle». Pour ce faire, il faudra rectifier certaines données des comptes annuels pour les ajuster à la réalité de l’inventaire et on dresse la balance définitive.

...