ecritures ??

Portrait de Laurent24
Posté par Laurent24
mer, 03/10/2007 - 14:56

Bonjour à tous,

comment passeriez vous ces ecritures ?

1) reçu 20,00€ d interets au compte à vue, extrait de banque n°19

2) extrait n°7 des C.C.P. pour paiement des interets mensuels dus sur l'emprunt : 1800,00€

Merci d'avance..

Toutes les réponses

1. 550
à 751

2. 6500 (intérêts sur emprunt)
à 550

;-)

BAT

Merci beaucoup..

J ai une autre question :

Un client a déclaré son etat de cessation de paiement au tribunal de commerce. On estime que la creance sera perdue en totalité.

Je devrais passer quelle écriture??

Merci d'avance..

Bonsoir!

(0) 4000 clients

(1) 6420 Moins values sur réalisation de créances commerciales
4117 TVA à récupérer régularisation

à 4000 clients

NB: il faut une attestation du curateur de la faillite pour pouvoir passer l'écriture.

Tu n'as pas d'autres questions...?

Bien à toi

Rectificatif:

au pt 2, il faut utiliser le compte 560 et pas 550.

BAT

Bonjour,

désolé mais il y a des erreurs !

Pour les intérêts :

L'écriture correcte (pour un montant brut de 10 €) est :

550 banque 8,50
67 précompte mobilier 1,5
à 75 produits financier 10,00

Je n'ai ici pas tenu compte d'un droit de timbre de 0,15 €...

Pour le client douteux :

1) transfert de la créance du 400 vers le 407 via :

407 à 400 pour le montant total de la créance.

2) dès déclaration de la faillite par le président du Tribunal de Commerce, possiblité de récupérer la TVA :

411 à 407 pour le montant de la TVA.

3) réduction de valeur à hauteur de la perte probable et estimée en application du principe de prudence :

6340 à 409 pour un montant limité à la créance HTVA !

Il conviendra alors de joindre le formulaire 204.3 à la déclaration ISOC pour que la charge soit acceptée...

4) Une fois la faillite clôturée il faudra solder les comptes liés à la créance, reprendre la réduction de valeur et acter la moins-value effective...

Bien à vous !

OK !

En fait, on fait la distinction entre les créances irrécouvrables et les créances douteuses.

EX: un client me devait 200000€ tvac mais il est parti à l'étranger en emportant tout son argent. Je n'ai aucune chance de récupérer mon argent:

Créances irrécouvrables. L'écriture passée ci-dessus est dans ce cas en principe correcte...

Quand on a des doutes sur le paiement où quand la somme récupérée est inférieure à la somme prévue, on acte une réduction de valeur. Et donc il faut passer les écritures que vous avez mentionnées.

A bientôt

Bonjour,

même si la créance est irrécouvrable, vous ne pouvez pas liquider votre créance de cette façon :

642
411
à 400

D'une part, si le client est "simplement introuvable", vous n'êtes pas en droit de récupérer la TVA et, d'autre part, en passant cette écriture, vous faites disparaitre la créance alors que cela ne correspond pas à la réalité...

Si votre client a disparu, il faut donc effectuer le transfert en client douteux, la réduction de valeur pour le montant HTVA mais vous ne pourrez pas encore récupérer la TVA étant donné l'absence d'un document vous permettant de le faire...

Comme vous l'avez très justement dit, il faut l'attestation du curateur pour liquider définitivement la créance et acter la moins-value effective !

Bien à vous !

Bonjour

Je viens de recevoit une attestation pour les opérations de clôture d'une faillite.

J'ai inscrit les montant dus en compte 407 créances douteuses et en code 409 Reduction de valeur.

Je me demande qu'elle opérations je dois effectuer pour sortir ces montants hors de la comptabilité

Merci d'avance

0 vote actuellement | +1 Répondre

...