Dette commercial

Portrait de bokobzay
Posté par bokobzay
sam, 07/05/2011 - 14:37

Bonjour,

Je suis gérant d’une SPRL depuis 6 ans je tiens 2 magasins en Belgique mais depuis 2009 les affaires vont très mal, j’ai un crédit de caisse de 75 000 € qui est au plafond, un stock de 20 000 € et une dette commercial à mon seul fournisseur qui n’est pas en Belgique de 100 000 €, pour le moment je n’est ni dettes envers la TVA et ONSSS heureusement.

Mais 2 bails commerciaux se termine dans 6 mois j’ai l’intention de donner un préavis et finir mon business.

Avec les garanties locatives, le stock du magasin et du dépôt plus ou moins j’aurais 90 000 € de recette tout juste pour fermer mon crédit de caisse de 75 000 €.

Il me reste la dette commercial de mon fournisseur de 100 000 €, cette somme je ne saurais pas les payer, ma question est suis-je responsable à titre personnel de cette dette?  Puis je clotuer ma société ? Ou étant dans l'imposibiliité de payer faire faillite est il la meuilleur solution?

Merci de vos réponse

Toutes les réponses

La faillite PROVIENT de l'impossibilité de rembourser les dettes, ce n'est pas un mécanisme destiné à y échapper.
A mon avis, avec de tels chiffres, le bilan aurait déjà dû être déposé...
Quant à votre responsabilité, elle dépend de beaucoup de choses (dont votre statut, vous parlez de "préavis" ???, ainsi que le fait qu'on pourrait vous reprocher d'avoir laissé les choses empirer).

Comme le dirait sans doute Jojo, consultez d'urgence !

Et, au fait, le pluriel de "bail" est "baux".

Effectivement, je vous conseille de consulter !

En plus, vous favoriseriez un créancier en défaveur d'un autre !
Cela vous conduirait tout droit à la case 'Prison' !

0 vote actuellement | +1 Répondre

A mon avis, avec de tels chiffres, le bilan aurait déjà dû être déposé...

quote]

J'ai eu toujours un éspoir ou les affaires marcherais.

Jojo a écrit: Effectivement, je vous conseille de consulter !

En plus, vous favoriseriez un créancier en défaveur d'un autre !
Cela vous conduirait tout droit à la case 'Prison' !

J'ai déjà consulter un expert l'idée viens de lui mais j'aurais voulu avoir d'autres avis.

Je voudrais bien payer mais comment? je coupe la poire en deux alors?

Un peintre expert alors mais sûrement pas un expert comptable ! Voyez votre comptable et faites aveu de faillite sans tarder.

F_Bonfond a écrit: Un peintre expert alors mais sûrement pas un expert comptable ! Voyez votre comptable et faites aveu de faillite sans tarder.

Non pas du tout c'est un expert comptable fiscaliste.

D'ailleurs si vous étiez mon comptable vous auriez peut étre dit la même la chose que lui.

Ok, je sors.

"Sa" réponse ne vous satisfait pas ... puisque vous venez nous interroger !

Soyons donc sérieux ...

Expert ou pas, a-t-on un dossier complet pour émettre "un" jugement ?

Si oui, il n'y a probablement pas beaucoup de pistes de réflexion ... et SURTOUT pas beaucoup de temps avant de jouer à pile ou face !!!

0 vote actuellement | +1 Répondre

bokobzay a écrit:

Bonjour,

Je suis gérant d’une SPRL depuis 6 ans je tiens 2 magasins en Belgique mais depuis 2009 les affaires vont très mal, j’ai un crédit de caisse de 75 000 € qui est au plafond, un stock de 20 000 € et une dette commercial à mon seul fournisseur qui n’est pas en Belgique de 100 000 €, pour le moment je n’est ni dettes envers la TVA et ONSS heureusement.

Mais 2 baux commerciaux se termine dans 6 mois j’ai l’intention de donner un préavis et finir mon business.

Avec les garanties locatives, le stock du magasin et du dépôt plus ou moins j’aurais 90 000 € de recette tout juste pour fermer mon crédit de caisse de 75 000 €.

Il me reste la dette commercial de mon fournisseur de 100 000 €, cette somme je ne saurais pas les payer, ma question est suis-je responsable à titre personnel de cette dette? Puis je clôtuer ma société ? Ou étant dans impossibilité de payer faire faillite est il la meilleure solution?

Merci de vos réponse

Votre société se trouve en état d'ébranlement du crédit.
Ceci vous oblige à déposer un aveu de faillite et le dépôt du bilan, et sans délai!
En effet, si vous tardez, le Tribunal pourrait étendre la faillite, pour faute grave de gestion, à votre propre patrimoine...

Écoutez ce qui vous est déjà conseillé par nombre des intervenants.

Invoquez la bonne foi (s'il échet).

Par ailleurs, comme déjà dit, vous ne pouvez privilégier un créancier au détriment de la « masse » !
Ceci pourrait effectivement être retenu comme argument du Parquet du Tr.Comm. pour prétendre à la faillite frauduleuse... donc votre inculpation...

Les cartes sont entre vos mains...

Mais à votre place, je m'adresserais rapidement à un avocat spécialisé en droit commercial de votre région !

prcfbe a écrit:

bokobzay a écrit:

Bonjour,

Je suis gérant d’une SPRL depuis 6 ans je tiens 2 magasins en Belgique mais depuis 2009 les affaires vont très mal, j’ai un crédit de caisse de 75 000 € qui est au plafond, un stock de 20 000 € et une dette commercial à mon seul fournisseur qui n’est pas en Belgique de 100 000 €, pour le moment je n’est ni dettes envers la TVA et ONSS heureusement.

Mais 2 baux commerciaux se termine dans 6 mois j’ai l’intention de donner un préavis et finir mon business.

Avec les garanties locatives, le stock du magasin et du dépôt plus ou moins j’aurais 90 000 € de recette tout juste pour fermer mon crédit de caisse de 75 000 €.

Il me reste la dette commercial de mon fournisseur de 100 000 €, cette somme je ne saurais pas les payer, ma question est suis-je responsable à titre personnel de cette dette? Puis je clôtuer ma société ? Ou étant dans impossibilité de payer faire faillite est il la meilleure solution?

Merci de vos réponse

Votre société se trouve en état d'ébranlement du crédit.
Ceci vous oblige à déposer un aveu de faillite et le dépôt du bilan, et sans délai!
En effet, si vous tardez, le Tribunal pourrait étendre la faillite, pour faute grave de gestion, à votre propre patrimoine...

Écoutez ce qui vous est déjà conseillé par nombre des intervenants.

Invoquez la bonne foi (s'il échet).

Par ailleurs, comme déjà dit, vous ne pouvez privilégier un créancier au détriment de la « masse » !
Ceci pourrait effectivement être retenu comme argument du Parquet du Tr.Comm. pour prétendre à la faillite frauduleuse... donc votre inculpation...

Les cartes sont entre vos mains...

Mais à votre place, je m'adresserais rapidement à un avocat spécialisé en droit commercial de votre région !

Je vais un peux éclaircir ma situation.

Je suis franchisé de 2 magasins, jusqu’à la crise économique tout allez bien mais en 2009 mais chiffre en diminué de 50%, j’ai parlé ma situation avec mon fournisseur en disant que je voulais arrêter mais il voulait que je continue et ma octroyez des marchandises jusqu’à  100 000 €, j’ai tout essayé pour que les affaires marche mais maintenant je constate que ce n’est pas possible.

Je suis une personne de bonne foi mais je voudrais sortir de cette situation avec le moins de dégât possible.

Si je fais un aveu de faillite demain la situation sera encore plus pire non ? Pour mon crédit de caisse de 75 000 € j’ai signé caution personnelle avec mon épouse, la banque pourrait bien saisir mes biens propres ? C’est une situation encore plus catastrophique…

CONSULTEZ !
C'est encore plus dramatique que la première version !!!

0 vote actuellement | +1 Répondre

Jojo a écrit: CONSULTEZ !
C'est encore plus dramatique que la première version !!!

Il consulte ce site :

Est-ce que qu'il lit en réponse est-il ce qu'il veut lire ??

« Errare humanum est;
perseverare diaboliocum »
.

(Imputé, vraisemblablement erronément, à Sénèque).

...