Déduction des frais de bureau dans le cadre d'un bail de location

Portrait de kilojuliette
Posté par kilojuliette
jeu, 18/11/2010 - 20:31

Bonjour,
Future indépendante, je compte louer un appartement pour y habiter, avec une pièce spécifiquement dédiée à mon bureau. J'ai compris en lisant vos autres messages sur ce forum qu'il fallait que cela soit stipulé dans le bail car le propriétaire sera imposé différemment sur la partie dédiée à mon bureau. Pouvez vous s'il vous plait me dire comment les calculs se font ?
Mon activité sera de la consultance en relations publiques et mes clients viendront régulièrement chez moi.
- Si j'ai un bureau de 10m2 pour un loyer de 1000€ au total, quelle somme je peux déduire en frais professionnels et selon quel régime ?
- Puis je déduire d'autres "endroits mixtes" comme par exemple ma salle à manger "convertible" pour organiser de petites réunions, un bout de cuisine pour les pauses café, toilettes, une place de parking ?
- Que puis je déduire d'autre ? et selon quel pourcentage ? électricité, gaz, téléphone ?
- Quelle est la différence en terme d'imposition en plus pour le propriétaire s'il est taxé en revenus professionnels et non en revenus immobiliers sur la partie dédiée à mon bureau ? En reprenant mon exemple avec un revenu cadastral de 100, quelle somme devra t-il payer en plus ?
Un tout grand merci d'avance pour vos bons conseils car le loyer de mon appartement sera en fonction aussi de ce que je peux déduire en frais professionnels,
C.

Toutes les réponses

Tout votre problème est abordé à l'envers !

Il vous faut l'accord de votre propriétaire  pour une division de votre loyer.
Aucune chance de faire passer un coin de votre salle à manger.
En fonction de la répartition (prévisible), la taxation ira de une à quatre fois plus pour votre propriétaire.
Les consommables DOIVENT être justifiés.

En clair, au strict minimum, il faut connaître le RC de l'appartement, la quotité professionnelle et le loyer total ou affecté pour établir une simulation TRES approximative faute d'avoir en mains la déclaration du propriétaire.

0 vote actuellement | +1 Répondre
Merci pour votre réponse,
Je ne comprends pas pourquoi mon problème est abordé à l'envers ? Excusez par avance mon ignorance et mes questions simplettes,
Admettons que le propriétaire soit d'accord pour diviser mon loyer, pouvez vous me dire comment se fait le calcul de la taxation pour lui ? Qu'est ce que c'est la quotité professionnelle ? Quels autres éléments sont à prendre en compte ?
Que voulez vous dire par "les consommables doivent être justifiés" ?
Merci,
C.

Tout votre problème est abordé à l'envers !Il vous faut l'accord de votre propriétaire pour une division de votre loyer.Aucune chance de faire passer un coin de votre salle à manger.En fonction de la répartition (prévisible), la taxation ira de une à quatre fois plus pour votre propriétaire.Les consommables DOIVENT être justifiés.En clair, au strict minimum, il faut connaître le RC de l'appartement, la quotité professionnelle et le loyer total ou affecté pour établir une simulation TRES approximative faute d'avoir en mains la déclaration du propriétaire.

Je vous ai répondu pour le propriétaire ! (Vous recopiez même ma réponse !)
La quotité professionnelle représente le morceau d'appartement que vous voulez déclarer en frais.
Justifier les consommables veut dire que VOUS justifiez la quotité d'électricté, etc. que VOUS voulez imputer en frais professionnels.

0 vote actuellement | +1 Répondre

...