Contrepartie du compte 433xxx (URGENT → comptes annuels 2014)

Portrait de papyrazzi
Posté par papyrazzi
lun, 27/07/2015 - 20:03

Bonjour,

Un de mes comptes-courants bancaires est en négatif en fin d'exercice.

Bien évidemment, il y a lieu de reporter ce solde en compte 433xxx pour l'établissement des comptes annuels puis de l'extourner dès le début de l'exercice social suivant.

Oui, MAIS...

Comment procéder ?

1° passer un mouvement bancaire "complémentaire" au journal financier vers le crédit du c/433xxx (alors que ce mouvement est évidemment inexistant sur le dernier extrait de banque de l'exercice et, pour l'invers, sur le premier extrait bancaire de l'exercice suivant) ?

2° comme pour les clients créditeurs, passer une écriture au c/433xxx par une contrepartie dans un compte style "559999 - C/Courant
bancaires créditeurs", prolongement des 55 ?

Merci pour une réponse rapide.

 

Toutes les réponses

Solution n°1

Etonnant : pouvoir créer de "faux mouvements".

Merci pour cette réponse.

Dans votre solution n°2 votre compte 55**** resterait un compte d’actif avec un solde créditeur !

Bien vu ! Je n'avais pas pensé à cela.

Bonne journée

Personnellement j'utilise la solution suivante (la 2e dans votre demande :

je débite par OD un compte 5593 Transfert du solde créditeur en compte courant au passif par le crédit du 433xxx ce qui a pour effet de compenser le 55xxxx négatif.

Ce qui me permet de redémarrer l'exercice n+1 avec le bon solde bancaire découlant de l'extrait de compte.

 

Dans cette solution (n°2) le compte 55** reste un compte d’actif créditeur et le compte 5593 un compte d’actif débiteur.

Lors de l’import de la balance des comptes dans le programme des comptes annuels les valeurs disponibles présenteront un total qui ne correspond pas au total des différents soldes débiteurs des comptes financiers et un compte 55** apparaîtra au passif du bilan en plus du compte 433*.

Quant au premier extrait de l’année suivante, il suffit comme première opération de débiter le compte 433*.

Je prends l'exemple :

solde compte courant bancaire au 31/12/14           (5.000)

écriture : 5593xx                                                  5.000

                 à 433xx                                                                        5.000

total classe 55 reportée au bilan                             0,00

Je n'ai par conséquent aucun compte 55xx négatif au bilan, mais bien évidemment, étant un "ancien" ayant eu la chance de faire de la comptabilité manuelle (les fameux T reportés des livres comptables), j'établis encore mes comptes annuels de manière traditionnelle sans effectuer d'import de balance vers un programme de comptes annuels.

Bien sûr, le 1/1 de l'année N+1 je contrepasse l'OD du 31/12 de l'année N

 

C'est ce que je pensais également, n'utilisant pas de programme de liaison établissant d'emblée les comptes annuels.
La deuxième solution offre l'avantage qu'aucun "mouvement financier inexistant" soit créé tout en redressant le poste 55.
Mais dans ce cas, on utilise la manière traditionnelle pour dresser les comptes annuels : directement sur le site de la BNB... ou sur papier.

Je comprends les deux solutions ; elles se tiennent ; tout dépend la manière dont les comptes annuels sont établis, finalement.

Pour ma part, j'ai procédé par 2 écritures en banque : une en fin d'exercice et une inverse en ouverture d'exercice suivant.

PS : mon solde négatif était de... 1,02 EUR !    MDR

Le plan comptable édité par l'OECCBB reprend en 5593 la méthode n° 2.

La méthode n° 1 a, à mon avis, le désavantage de comptabiliser une écriture qui ne découle pas d'un extrait de compte bancaire.

...