Apport personel et activite complementaire

Portrait de Seboyou
Posté par Seboyou
jeu, 23/08/2012 - 11:42

Bonjour,

Je suis indépendant complémentaire depuis Janvier 2012.Pour acheter le matériel nécessaire au lancement de mon activité je me suis auto financé en y injectant 3000 Euros de fonds privés. Je tiens une comptabilité simple (entrées / sorties).

·         Comment dois-je faire figurer cet apport dans ma comptabilité ?

·         En fin d’année, si l’activité est en positif, comment puis-je récupérer tout ou partie de cet apport ?

Merci d’avance pour vos lumières…

Sébastien

Toutes les réponses

Si vous ne tenez pas de journaux financiers, cette somme n'apparaîtra nulle part.

vous êtes complémentaire en nom propre ou en société (est ce possible ???)

si c'est en nom propre vous achetez votre matériel et vous mettez les factures en frais généraux

A Philipper

Il serait bon de répondre à la question ... et pas à côté ...

0 vote actuellement | +1 Répondre

Bonsoir Seboyou,

Je trouve le sujet intéressant, et je soumets une proposition:

Comptabilité simple me gêne un peu.....

Je transférerais les 3000 € d'un compte de l'exploitant 109... vers un financier 550...
Premier couac, puisque RDACPT souligne que vous ne tenez pas de journaux financiers.

Il n'est pas nécessaire de rembourser ces 3000 € d'un seul coup et à la fin de l'année. Vous pourriez le faire avec plusieurs versements et durant plusieurs années de votre financier vers le compte 109...

Et s'il vous venait l'idée que votre entreprise devrait payer à son pourvoyeur de fonds, des intérêts, comme à une banque, ne pourriez-vous pas encore transférer du compte 652... de votre entreprise, ceux-ci vers le compte 109... de l'exploitant (vous), et ainsi les porter en charge.

J'attends les corrections et avis des experts.

Ce sujet crée un fameux dérapage !

La question INITIALE est : comment faire apparaître que j'ai injecté de l'argent dans mon activité ?

Etant posé que l'intéressé ne tient qu'une comptabilité (très) simplifiée, le seul moyen de signaler la chose est de mettre une note 'extra-comptable', voire de créer un document toujours hors comptabilité reprenant le montant de l'avance et son utilisation.

Par ailleurs, le remboursement de l'avance n'est pas pertinent comme tel puisque le solde du financier appartient de fait et de droit à notre interlocuteur !

Le problème est plus de savoir gérer le compte financier puisque le résultat n'est presque jamais égal au résultat comptable que  de trouver un truc pour récupérer la somme avancée !

0 vote actuellement | +1 Répondre

Bonjour à tous :-)

La réponse me semble évidente ... hum ;-).

L'intéressé apporte 3000 EUR dans son activité.
Il tient une comptabilité simplifiée donc il en personne physique.
Cet argent servira nul doute à acquérir p.ex du matériel, voir payer des frais de fonctionnement.
Il suffit de mettre la facture d'achat dans le facturier In avec la preuve de paiement.
Dans tous les cas, il n'aura aucune possibilité de récupérer cette somme investie puisqu'elle le sera via les postes charges/amortissmeents.

Suis-je dans le bon :-) ?

Très difficile d'expliquer cela dès l'instant où nous sommes dans une situation d'un "commerçant" où la confusion entre 'patrimoine privé' et 'situation professionnelle' ne peut pas être mise à néant faute d'une comptabilité adéquate qui comporterait AUSSI les mouvements financiers.
Comme je l'ai écrit, LES résultats fiscalo-comptables entrent directement dans le patrimoine de la personne physique; il en est de même de son compte financier ! 

0 vote actuellement | +1 Répondre

La majorité des indépendants en PP sont confrontés avec ce problème à moins de déposer un acte chez le Notaire.
On parle de 3000 EUR ...
Lorsqu'on qu'on remonte le psote, on constate que l'investissement porte essentiellement sur du matériel.
Récupérer (partiellement) cette somme ne sera pas possible autrement que par les postes charges/amortissement.
Bien entendu, via le CA, c'est possible puisque le principe même de l'indépendant en PP est que l'argent gagné lui est propre (contrario au statut de société).  Il fait donc "ce qu'il veut avec" ...

Bonne fin de journée

Et si l'indépendant en PP, tenait une comptabilité plus élaborée, par exemple en partie double:

1. On ne pourrait tout de même lui interdire?
2. Serait-il possible ou plus facile de justifier?

Merci pour vos réponses.

il est évident que cela apparaîtrait plus clairement !
le seul pronlème est que cela ne changerait absolument rien à la situation pécuniaire de l'intéressé !!!

0 vote actuellement | +1 Répondre

...