Amortissement

Portrait de momo
Posté par momo
ven, 24/06/2011 - 12:04

Bonjour,

J'aimerais connaître la durée d'amortissement pour la création d'un site internet et aussi le mode d'amortissement soit dégressif, soit linéaire ?
Merci

Meilleure réponse

site internet est à mon sens impalpable. comparable au logiciel.. la valeur du logiciel n'est pas son support mais bien son contenu .

Et je suis bien d'accord avec vous c'est l'organe de la société qui décide les règles d'évaluations .

D'autre part ma réponse est serte incomplète mais exacte.
Et pour revenir à la question de momo , le principale est bien la déductibilité fiscale .

Ceci n'es pas le point de vue de l'administration mais bien la loi fiscale Belge que nul ne peut déroge meme l'administration , juge.... etc.

De plus je ne vois vraiment pas l'intérêt d'amortir comptablement à un rythmes plus rapide et d'étaler les amortissement suivant les jeux des réserves. si ce n'es que la diminution des fonds propres et donc des intérêts notionnel pendant toute la période ou les amortissement comptable et fiscale ne se confonde pas.

1 vote actuellement | +1 Répondre

Toutes les réponses

C'est vous SEUL qui devez décider de la durée de vie.
Le contrôleur, A POSTERIORI, acceptera ou refusera !
Le dégressif ne s'applique pas à ce genre de choses.

0 vote actuellement | +1 Répondre

immobilisation incorporelles :
Amortissement fiscalement admis si durée supérieure à 5 ans....

0 vote actuellement | +1 Répondre

Amortissement toujours admis fiscalement si l'amortissement comptable est plus rapide, la différence est étalée via les mouvements de réserves taxées relevés 328R et 328S.

Cher UBS vous êtes encore seulement étudiant et donc sans expertise, je vous prie de ne pas prendre des positions aussi tranchées surtout quand elles sont inexactes ou incomplètes.

Désole je ne lis que le CIR 1992 :

Art 63 : les immobilisations incorporelles, à l'exception des investissements enoeuvres audio-visuelles, sont amorties par annuités fixes dont le nombre ne peut être inférieur à 3 lorsqu'il s'agit d'investissements en recherche et développement et à 5 dans les autres cas.

0 vote actuellement | +1 Répondre

A UBS

Vous ne donnez que le point de vue de l'administration (fiscale).

M. Frédéric BONFOND vous rappelait que c'est d'abord l'organe de la société qui décide quitte à rectifier fiscalement en aval !

En plus, en ma qualité de membre de nombreux jurys, je me permettrai, si vous êtes en défense orale devant moi, de vous demander pourquoi vous considérez la création d'un site comme étant un élément immatériel ... 

0 vote actuellement | +1 Répondre

site internet est à mon sens impalpable. comparable au logiciel.. la valeur du logiciel n'est pas son support mais bien son contenu .

Et je suis bien d'accord avec vous c'est l'organe de la société qui décide les règles d'évaluations .

D'autre part ma réponse est serte incomplète mais exacte.
Et pour revenir à la question de momo , le principale est bien la déductibilité fiscale .

Ceci n'es pas le point de vue de l'administration mais bien la loi fiscale Belge que nul ne peut déroge meme l'administration , juge.... etc.

De plus je ne vois vraiment pas l'intérêt d'amortir comptablement à un rythmes plus rapide et d'étaler les amortissement suivant les jeux des réserves. si ce n'es que la diminution des fonds propres et donc des intérêts notionnel pendant toute la période ou les amortissement comptable et fiscale ne se confonde pas.

1 vote actuellement | +1 Répondre

...