Détermination du boni ou mali de liquidation

Portrait de Karine62
Posté par Karine62
mer, 09/09/2009 - 15:32

Bonjour,

J'ai une AG de liquidation à faire et on me demande le montant du solde de liquidation.

D'une part, pourriez-vous m'indiquer si le solde de liquidation est la même chose que les capitaux propres ????

D'autre part, comment calcule-t-on le boni ou le mali de liquidation ?

Mon bilan est le suivant :
Actif : Néant
Passif :
. capital : 10.000 €
. Réserve Légale : 1.000 €
. Report à Nouveau : -6.452,32 €
. Résultat de l'exercice : - 20.177,88 €
Capitaux propres : - 15.630,20 €
. Compte courant d'associé : 15.630,20 €.

Un grand MERCI pour vos futures réponses que j'attends avec beaucoup d'impatience car je suis vraiment dans le flou !!!

MERCI

Toutes les réponses

Je suppose que vous savez additionner quelques nombres et que vous savez lire les deux lignes importantes de l'intitulé que vous avez donné (Inexact mais sans conséquence pour le raisonnement) ... qui RESUMENT la situation !

Proposez-nous VOTRE solution et VOTRE commentaire !

PS Je suppose aussi que c'est un exercice scolaire qui aurait du se trouver dans le 'Forum étudiant'.

0 vote actuellement | +1 Répondre

C'est on ne peut plus simple il me semble, les pertes ont utilise les capitaux propres mais en plus, les associes ont été obliges d'injecter de l'argent.

Dans l'optique des associes, il y a donc perte des capitaux propres (capital + reserve) et de leur apport en compte courant.

Cet état de fait est parfaitement illustre par le fait que l'actif est nul et qu'en conséquence, il ne permet de rembourser ni la dette ni le capital.

Bonjour,

Pour répondre à JOJO, je ne suis pas comptable mais secrétaire, et je m'occupe OCCASIONNELLEMENT du juridique et c'est la première fois que je fais une liquidation.

Pour moi, les capitaux propres correspondent au compte de liquidation. Est-ce correct ???

Quant au calcul du boni ou mali de liquidation :
les capitaux propres étant de -15.630,20 € et le compte-courant de 15.630,20 €, est-ce que les deux montants s'annulent (dont ni boni, ni mali) ou est-ce c'est un mali de 15.630,20 € et il n'y a ni remboursement du capital ni remboursement du compte courant ???

Merci à tous pour vos réponses.

Cordialement.

Karine62 a écrit: (...) je ne suis pas comptable mais secrétaire, et je m'occupe OCCASIONNELLEMENT du juridique et c'est la première fois que je fais une liquidation. (...)

Admettons-le volontiers mais où est le comptable dans ce cas ?

Subsidiairement, qui est ce "on" qui formule les questions scolaires que vous nous posez ?

Vous avez un mali provisoire de liquidation ET des capitaux propres négatifs ET une dette que vous ne savez pas payer !
Vous êtes donc en faillite .... sauf si le créancier déclare abandonner sa créance !

S'il l'abandonne - ce qu'il aurait dû faire bien avant faute de quoi vous n'avez certainement pas respecté les droits des chirographaires - votre mali de liquidation s'amenuise et vos capitaux propres deviennent nuls.

0 vote actuellement | +1 Répondre

Jojo, tu vas un peu vite en besogne, le seul créancier est l'actionnaire et visiblement la liquidation est terminée.

Il ne peut donc être question de non respect du droit de certains créanciers.

Dans le cas présent, la liquidation est deficitaire de 15.630,20€ puisque l'actif est de 0 et qu'il reste cette dette.

Cher Frédéric,

je ne vais pas ergoter mais je prends TOUJOURS des sécurités juridiques lorsque je trouve un compte courant d'un associé/actionnaire !
Je ne suis pas d'accord de faire un amalgame !

Il est évident que nous sommes avec un dossier "simplifié" à l'extrême.

0 vote actuellement | +1 Répondre

Jojo a écrit:

Karine62 a écrit: (...) je ne suis pas comptable mais secrétaire, et je m'occupe OCCASIONNELLEMENT du juridique et c'est la première fois que je fais une liquidation. (...)

Admettons-le volontiers mais où est le comptable dans ce cas ?

Subsidiairement, qui est ce "on" qui formule les questions scolaires que vous nous posez ?

Vous avez un mali provisoire de liquidation ET des capitaux propres négatifs ET une dette que vous ne savez pas payer !
Vous êtes donc en faillite .... sauf si le créancier déclare abandonner sa créance !

S'il l'abandonne - ce qu'il aurait dû faire bien avant faute de quoi vous n'avez certainement pas respecté les droits des chirographaires - votre mali de liquidation s'amenuise et vos capitaux propres deviennent nuls.

Cher Jojo,
Le "ON" correspond au logiciel juridique dont je me sers pour faire cette liquidation. Quant à la question "scolaire", elle l'est peut être pour vous, mais moi qui ne suis ni comptable ni juriste, elle me paraît importante. Ne sachant pas répondre et ne voulant pas faire d'erreurs, j'ai préféré poster un message.

Qu'entendez-vous par "dossier simplifié à l'extrême" ?

Frédéric à tout à fait raison, l'associé est le SEUL créancier de la société et va, dans l'assemblée de liquidation, renoncer au remboursement de son compte courant.

Merci beaucoup pour vos réponses.

Karine62 a écrit: (...) Le "ON" correspond au logiciel juridique dont je me sers (..)
Qu'entendez-vous par "dossier simplifié à l'extrême" ? (...) l'associé est le SEUL créancier de la société et va, dans l'assemblée de liquidation, renoncer au remboursement de son compte courant.(...)

Sauf s'il s'agit d'un élément confidentiel, il me serait agréable de connaître les caractéristiques de ce logiciel.

Le dossier que vous nous présentez comporte une perte (après passation des écritures) et une (seule) dette. Il est difficile de trouver plus condensé.
Vous nous signalez que ce créancier va abandonner IN FINE son droit. Je maintiens, même si cela n'a qu'une importance toute relative, que cette façon de procéder n'est pas conforme à la loi et que le raisonnement de M. Frédéric BONFOND fait un amalgame entre associé/actionnaire et créancier.
Je vous suggère de demander une lettre d'accord et de passer l'écriture AVANT l'assemblée.
Vous aurez ainsi une perte de liquidation réduite de 15.630,20 euros et des fonds propres NULS.

Enfin, avez-vous provisionné les charges de la clôture ?

0 vote actuellement | +1 Répondre

Sauf s'il s'agit d'un élément confidentiel, il me serait agréable de connaître les caractéristiques de ce logiciel.

Le dossier que vous nous présentez comporte une perte (après passation des écritures) et une (seule) dette. Il est difficile de trouver plus condensé.
Vous nous signalez que ce créancier va abandonner IN FINE son droit. Je maintiens, même si cela n'a qu'une importance toute relative, que cette façon de procéder n'est pas conforme à la loi et que le raisonnement de M. Frédéric BONFOND fait un amalgame entre associé/actionnaire et créancier.
Je vous suggère de demander une lettre d'accord et de passer l'écriture AVANT l'assemblée.
Vous aurez ainsi une perte de liquidation réduite de 15.630,20 euros et des fonds propres NULS.

Enfin, avez-vous provisionné les charges de la clôture ?

Le logiciel est "CEGID JURIDIQUE EXPERT REVUE FIDUCIAIRE".
Quant aux charges de clôture elles avaient été provisionnées.

Pour ce qui est de la lettre d'accord, je vais suivre votre idée.

Je vous remercie pour le temps passé à répondre à ma question.

Cordialement

Une lettre d'accord ?

Totalement inutile si il s'agit d'un compte courant associes puisqu'ils se prononcent en AG (devant Notaire très previsiblement).

Aucun besoin de renoncer a cette créance, la liquidation se clôture avec le mali faute d'actif et basta.

Opgepast ! Il s'agissait d'un logiciel totalement "français" de France ...

0 vote actuellement | +1 Répondre

...