Compte courant d'un associé

Portrait de valsmird
Posté par valsmird
lun, 27/04/2020 - 23:05

Bonjour,

J'ai une question concernant les comptes courants d'associés. Imaginons qu'on ait une société familiale où les actionnaires sont eux-même actifs. Des bénéfices sont réalisés mais ils décident de ne pas se verser des dividendes. Si j'ai bien compris, les sous qui sont dans le compte courant sont exemptés d'impôts. Peut-on donc imaginer que la "meilleure stratégie" serait de verser ces bénéfices dans les divers comptes courants ? 

Si oui, y a-t-il des limites (ou peut-être c'est totalement interdit et ça n'existe pas) ? De plus, un actionnaire peut-il à n'importe quel moment demander le retrait d'une partie (ou de la totalité) de son compte courant afin de protéger cet argent s'il devait y avoir un risque de faillitte ?

Merci ! 

Toutes les réponses

D'où tenez-vous ces idioties ?

Pour les retraits ad libitum, vous oubliez la responsabilité desdites personnes !

Le liquidateur, s'il fait bien son travail, n'aurait de cesse de vous attraire en correctionnelle !!!

0 vote actuellement | +1 Répondre

D'où tenez-vous ces idioties ?

Ce ne sont pas des affirmations. Je suis ici sur un forum de comptabilité et c'est donc des questions que je me pose en tant que débutant. 
 

Pour les retraits ad libitum, vous oubliez la responsabilité desdites personnes !
 

Je pense que ce forum n'est apparemment pas dédié aux débutants car je n'ai rien compris à votre message... Et un peu de politesse ferait du bien la prochaine fois. 

Bonne journée! 

Je suis désolé de vous avoir écrit en langue française; il suffisait de nous signaler que vous ne la compreniez pas !

Par ailleurs, je ne vois aucun trace d'impolitesse dans les termes techniques employés !

0 vote actuellement | +1 Répondre

Re-bonjour, 

Ecoute, faut pas prendre les gens pour des débiles ou se croire au-dessus de la masse. Quand je dis que je n'ai pas compris, c'est que ce n'est pas clair. Evidemment que je sais lire la phrase mais "la responsabilité desdites personnes" ne m'aide pas étant donné que je ne sais pas ce que vous sous-entendez (quelle responsabilité ? civile ? quelles limites ? ...).

Quant à l'impolitesse, je trouve que "D'où tenez-vous ces idioties ?" n'est pas franchement bien placé. Filez dire cela à un de vos clients et il vous dira qu'il ira chercher un autre comptable. Mais soit. 

PS: Un bonjour fait toujours plaisir. 

Bonne continuation ! 

 

Reprenons alors depuis le début !

 

J'ai une question concernant les comptes courants d'associés. 

Imaginons qu'on ait une société familiale où les actionnaires sont eux-même actifs. 

Nous ne donnonas pas de cours !

Des bénéfices sont réalisés mais ils décident de ne pas se verser des dividendes. 

Si j'ai bien compris, les sous qui sont dans le compte courant sont exemptés d'impôts. 

Pourquoi le seraient-ils ?

Pour qu’un éventuel samaritain (Eh oui, nous ne sommes pas obligés !) commente, il faudrait que vous justifiiez votre choix !

Peut-on donc imaginer que la "meilleure stratégie" serait de verser ces bénéfices dans les divers comptes courants ? 

On pourrait imaginer mais la loi fiscale est concrète et ne repose donc pas sur des résultats imaginaires !

Traduisons, pour autant que faire se peut, VOTRE pensée !

Le bénéfice susdit serait transféré aux personnes physiques SANS aucune taxation ; c’est ce que j’induis de VOTRE proposition. Je doute (Ironie de peur que vous ne compreniez pas !) que le fisc sera satisfait ....

Si oui, y a-t-il des limites (ou peut-être c'est totalement interdit et ça n'existe pas) ? 

Comme suggéré ci-avant, cette proposition risque donc de ne pas avoir l’aval du fisc.

De plus, un actionnaire peut-il à n'importe quel moment demander le retrait d'une partie (ou de la totalité) de son compte courant afin de protéger cet argent s'il devait y avoir un risque de faillitte ?

En réponse UNIQUEMENT aux conditions énoncées par VOTRE question, le risque est TRES important que cela se poursuive en correctionnelle

Ecoute, 

Nous rappelons que nous ne sommes pas sur un ‘chat’ et donc que le vouvoiement est de stricte application !

faut pas prendre les gens pour des débiles ou se croire au-dessus de la masse. 

Si vous posez une question, il est envisageable que vous pouvez comprendre la réponse.

Si vous nous interrogez, c’est que vous nous croyez capables de répondre ....

Quand je dis que je n'ai pas compris, c'est que ce n'est pas clair. 

Je crois que vous vous méprenez ! La réponse est claire mais c’est VOUS qui n’avez pas compris

Evidemment que je sais lire la phrase mais "la responsabilité desdites personnes" ne m'aide pas étant donné que je ne sais pas ce que vous sous-entendez (quelle responsabilité ? civile ? quelles limites ? ...).

C’est une nouvelle question en suite à votre incompréhension car la première réponse se trouvait dans le paragraphe suivant (Correctionnelle ...)

Quant à l'impolitesse, je trouve que "D'où tenez-vous ces idioties ?" n'est pas franchement bien placé. 

Une idiotie n’est pas un terme vulgaire. Votre idée est ou était saugrenue si vous préférez ce terme.

Nous sommes, par ailleurs, coutumiers de la justification du ‘On m’a dit’, du ‘J’ai lu’, du ‘J’ai appris’.

Lorsque nous demandons de confirmer les sources, c’est soudainement le silence sur toute la ligne ....

J’ai pris soin de ne pas VOUS incriminer mais de croire que votre informateur vous avait mal informé ... (D’où ?)  C’était donc aimable de ma part !

Filez dire cela à un de vos clients et il vous dira qu'il ira chercher un autre comptable. Mais soit. 

J’ai toujours exprimé clairement mes pensées durant toute ma carrière à la plus grande satisfaction de mes clients. Je n’ai eu aucun souci de ce côté (Soixante ans de carrière !)

PS: Un bonjour fait toujours plaisir. 

C’est la première fois que vous avancez cet argument au fil de vos interrogations alors que nous vous répondons toujours sur la base du même schéma.

 

 

 

0 vote actuellement | +1 Répondre

Bonjour, 

Merci pour cette réponse plus que claire. Ça fait plaisir. 

Je crois que c'est clair même si dans ma tête le bénéfice ne serait pas versé directement en physique à la personne mais resterait au sein de la société sous forme de dette envers la (ou les) personne(s) concernée(s) et que, par exemple, au moment où les personnes quittent la société (ou en vue d'une liquidation) il reprennent les sous qui leurs sont dû. 

((Par contre j'ai lu quelque part que c'est quand même des sous taxés à hauteur d'environ 30% au lieu des traditionnels 50% pour les dividendes... Donc je suppose quand même que même si ça devait être possible c'est un gros risque en cas de faillite ou difficultés pour la société))

Bonne journée  

NON et NON !

Dès l'instant où vous attribuez, vous DEVEZ donner une qualification et il n'y en a pas trente-six !

En gros, dividendes (Hypothèse que vous avez rejetée) ou 'salaires' (Quelle que soit la dénomination) avec les cotisations sociales dues (Eventuellement limitées si très, très haut montant ! et l'impôt MARGINAL qui va donc jusqu'à environ 55 % !

Votre soi-disante sous-taxation est une MAUVAISE lecture de la taxation des dividendes et/ou des revenus de placement.

 

Pour faire bref, sur un compte courant, l'intérêt devrait être à peu près NUL à l'instar de ce que les banques donnent !

Donc pas d'échappatoire de ce côté !

 

Sachez que s'il y avait un bon truc pour ne pas payer d'impôt, cela se saurait !!!!

 

0 vote actuellement | +1 Répondre

D'accord, merci pour votre temps! 

...