monnaie

La monnaie matérialise la croyance en une valeur d'échange, un crédit. Certains groupes humains furent amenés à produire des excédents, et donc à posséder et accumuler des biens. Ils pouvaient donc s'en séparer pour en acquérir d'autres dont ils avaient besoin, qu'ils estimaient nécessaires ou qu'ils désiraient. La monnaie remplaça le troc. La monnaie (souvent du sel, avant d'être des morceaux de métal fondus) représentait la dette contractée par l'acheteur auprès du vendeur pour l'achat d'un bien. Avec cette « reconnaissance de dette » le vendeur pouvait - là où avait cours la monnaie - acquérir un autre bien, un service ou autre chose ailleurs et à un autre moment que lors du troc. La monnaie reçue lors d'une opération économique ou commerciale ne valant que par la possibilité d'être acceptée par un grand nombre d'utilisateurs. Mais pour être « valable », une monnaie devait avoir une certaine valeur d'échange ou être « garantie » (exactement comme un garant ou une caution pour un prêt).

Des billets furent émis qui représentaient une contrepartie en or. Car pour ainsi dire partout l'or pouvait être reçu en échange. Comme seules les banques (après les villes, seigneurs, guildes et autres groupes humains) reçurent le privilège d'émettre des billets (et singulièrement la banque centrale à partir du XVIIIe siècle en Angleterre et en France (sous Napoléon) elles devaient posséder pour chaque billet émis la garantie or. L'accroissement de la masse monétaire ainsi permis facilita la croissance économique. Mais un tel monopole garanti par l'État allait permettre de se passer de la garantie or. Subissant une crise économique il fut décidé de « libérer » la monnaie de sa garantie or. Cela permis aux états occidentaux de pouvoir émettre plus de monnaie qu'il en existait de contrepartie. Ils pallièrent ainsi la crise économique en endettant les citoyens.

En règle générale, chaque pays donne un monopole à une seule monnaie, contrôlée par une Banque centrale d'État, bien qu'il existe des exceptions. Plusieurs pays peuvent utiliser le même nom, chacun pour sa propre monnaie (par exemple franc français, belge, suisse, CFA), plusieurs pays peuvent utiliser la même monnaie (par exemple l'euro) ou bien un pays peut déclarer que la monnaie d'un autre pays a cours légal (souvent le dollar).

L'unité monétaire majeure est habituellement subdivisée en unités mineures. Très souvent, l'unité de subdivision monétaire a une valeur égale à 1/100 de l'unité de base. Cependant, certains pays ont une subdivision valant 1/10, 1/20, 1/1000 ou même 1/5 de l'unité de base, alors que quelques-uns, comme le l'Italie avant l'euro ou le Japon, n'en possèdent pas car leur monnaies est de valeur suffisamment faible.

Contenu similaire

Discussions

  • je voudrais savoir si contrat de bail est valable . ma maman décédée fin septembre 2020 avait une maison qu'elle louait , depuis un peu plus de 17 années j'ai demander le contrat de bail et d'etat des lieux j'y ai remarqué que certaine chose n'y etait pas correcte comme le nombre de chasis dans la salle de bain il y est ecrit 3 et
  • J'ai vendu un logiciel comptable à un client et je voudrais m'assurer avoir bien compris le principe.Ils me disent avoir un numéro de TVA Belge et Luxembourgeois et qu'ils facturent les clients luxembourgeois au taux de 17% avec leur numéro de TVA Luxembourgeois. Avant, leur comptabilité était tenu dans deux dossiers comptable diffé
  • jecsuis actionnaire dans une société avec laquelle j'ai mis fin à ma collaboration. Aujourd'hui je souhaitée vendre mes parts, j'ai trouvé un potentiel repreneur qui est intéressée.bien entendu il désire rencontre les 3 autres associés. Malheureusement 1 mois après avoir rencontré le g&e
  • Je me pose des question en ce qui concerne mon revenus d'invalidité, Je connais deux personnes qui sont dans la meme sitation que moi et qui ont un taux journalier plus élevé que moi... Ces personnes était au chomage et persoivent un taux plus élevé que moi. Donc voila que puis-je faire pour comprendre cette defférence de revenus d invalidit&ea
  • Je dois facturer une prestation de service occasionnelle à une entreprise dans un pays de l'Union européenne (GER). Il s'agit d'une seule prestation, en janvier 2021, pour un montant autour de 6.000 euro.Tant que personne physique, sans statut indipendant, ai-je le droit de faire ladite facture? Quel regime TVA s'applique t-il? Comment dois-je déclarer
  • je sollicite votre aide et votre savoir pour repondre a ma question :quand on a un plan activa et que l'allocation de travail est payée par l'onem ,je suppose que la fiche pour la déclaration fiscale annuelle est envoyée par cette administration ,pourtant cette allocation de travail remplace la partie du salaire que l'employeur devrait payer lui memej'en viens a ma question: la somme percue

Actualité

Les Services de l'Administration Centrale des Contributions Directes viennent donc de donner...
Le passage généralisé à la version électronique interviendra...
1.-  Face à la pression fiscale grandissante et compte tenu de l'accél...
Nos modérateurs et nos membres vous ont accompagné avec beaucoup d'enthousiasme...
...