charges supplétives

Les charges supplétives sont des charges qui ne sont pas enregistrées en comptabilité financier mais qui sont incorporés dans les couts .
En fait, les charges supplétives sont charges fictives créées pour prendre en compte le coût des facteurs économiques qui interviennent dans un processus courant d’exploitation sans générer de charges en comptabilité générale. Il peut s’agir de la rémunération conventionnelle des capitaux propres (coût fictif des capitaux propres de l’entreprise) ou de la rémunération du travail de l’exploitant et des membres de sa famille (prélèvements de l’exploitant qui ne sont pas enregistrés en classe 6).

On ajoute, en agriculture, une 3ème catégorie de charges supplétives, la valeur locative des terres, lorsque celles-ci sont en propriété.
Cette valeur locative des terres en propriété est égale au coût du fermage (en fonction des références locales, très variables) diminuées des impôts fonciers relatifs à ces terres.
Exemple :
Un agriculteur travaille 90 ha..
Il possède 65 ha, sur lesquels il paie des impots fonciers pour 1950 €, (ou 30€ par ha), mais pas de fermage.
Il loue à divers propriétaires 25 ha au prix moyen de 110€/ha
Il faut lui calculer une charge supplétives sur les 65 ha en propriété, comme s'il avait tout en fermage.
Cette charge supplétive est donc de : 65ha * 110€ (fermage moyen théorique) - 65ha *30€ (IF moyen théorique) = 5200 €.
En tenant compte de cette charge théorique, on rémunère (théoriquement) tout le foncier, et on peut alors comparer le revenu d'entreprise (résultat courant - toutes les charges supplétives) avec son voisin qui aurait la même entreprise avec 90 ha en fermage.

Contenu similaire

Discussions

  • J'ai parcouru longtemps le forum, me suis renseigné auprès des impots FR et BE et URSAF et ONNS pour ma situation, cependant j'ai encore quelques flous à éclaircir.Je suis français, résident français et m’apprête à accepter un emploi dans une société belge qui intervient en Belgique et en France. Mo
  • J'aimerais louer un bien pour y résider. Le loyer est de 960eur + 40 de charges. Il y a un bureau que j'aimerais affecter à l'usage de ma profession (profession libérale non réglementée - massothérapeute). Quelle sera la taxe que devra régler mon propriétaire s'il y en a une? Mes revenus ne dépassent pas le plafond
  • J'ai un ami qui me pose la question mais je suis dans l'incapacité de lui répondre correctement.Il travaille comme taximan à temps plein et parallellement comme aide ménager en 19 h/semaine. Il a 3 personnes à charges (son épouse et 2 enfants).Sa question est "est-ce que ça vaut la peine ou va t'il laisser le bén&
  • j'aimerai savoir ce qui est le mieux adapté dans mon cas, je suis au chômage et complètement débutante ce qui signifiera petits revenus irréguliers et aucune stabilité, comment procéder pour démarrer dans la légalité et ne pas payer des frais pour « rien » ? Objectif : gén&eacut
  • Je me permets de venir vous concernant les cheques repas.Sachant que j'ai j'expose des frais pour un membre de mon personnel que je mets a disposition d'un client (interiimaire), je lui donne des cheques repas qui sont en grosse partie non déductibles fiscalement (excepté 2€ par chèques si les conditions sont réunies)Vu que la valeur de ces
  • je viens vers vous en espérant avoir une réponse qui puisse m'éclairer car je suis complètement perdue niveau loi. Voici qu'on me propose un emploi avec le statut associé actif. Je suis actuellement étudiante mais je souhaite arrêter mes études pour d'autres projets futurs. Je ne comprend juste pas ce à quoi j'ai droit

Actualité

Les Services de l'Administration Centrale des Contributions Directes viennent donc de donner...
Les risques sont en effet de trois types : l'administration peut voir dans l'...
Les particuliers devaient rentrer leurs déclarations électroniques pour aujourd'...
Vous êtes assujetti à la TVA ou vous êtes une personne morale non assujettie, et...
...